Surprise

Il faut se rendre à l’évidence : deux mois me séparent actuellement de mes dernières règles.

 

J’ai un peu la nausée de temps en temps.

 

Je suis fatiguée.

 

Mes cycles ont toujours été irréguliers, il m’est arrivé de n’avoir mes règles que tous les deux mois (mais pendant 10 jours, ça compense).

 

Je ne prends pas la pilule (j’y arrive pas).

 

C’est encore mon secret, je n’en ai parlé à personne et d’ailleurs je n’ai pas encore fait de test. Rien ne presse. Et puis, la dernière fois, dès l’instant où j’ai su que j’étais enceinte, j’ai commencé à grossir. Alors restons dans le doute encore un peu.

 

Est-ce le bon moment ? La Gosse a bientôt dix mois, je termine mes études, l’Homme est au chômage (mais inch’allah, ça va peut-être changer sous peu). Mais y’a t-il un bon moment ?

 

Dix-huit mois d’écart entre deux enfants, ce n’est pas beaucoup. Et puis c’est vrai que ma gynéco m’avait conseillé (fermement) d’attendre un an avant de retomber enceinte, rapport à un placenta praevia et à une césarienne. Mais bon, j’ai pas réussi à prendre cette pilule.

 

Deux enfants on n’est pas forcés de déménager et puis si c’est une fille on pourra récupérer toutes les fringues de La Gosse que l’Homme ne voulait pas garder (il se croit millionnaire et ne voit pas plus loin que le lendemain).

 

Pour La Gosse c’était encore moins le bon moment : j’ai appris que j’allais devenir maman alors que je vivais en colocation avec mes deux meilleures amies, toutes encore aux fêtes et au célibat. Entre temps elles ont emménagé avec leurs chéris respectifs et moi aussi, après huit mois de recherche d’appartement infructueuse. A ce moment là ce n’était pas la grande joie avec l’Homme, ma grossesse a été compliquée sur le plan psychologique (et physiologique, rapport avec la baleine qui m’avait remplacée), et finalement la naissance de La Gosse a été une délivrance sur tous les points, et j’ai enfin commencé à être heureuse.

 

Ça va bien mieux maintenant, même si la conjoncture économique n’est pas en grande forme, jusqu’à présent je me suis débrouillée pour ne pas dépenser trop de sous pour La Gosse (j’achète beaucoup d’occasion, sinon en solde, et puis on a eu des cadeaux). Alors bon, pour un deuxième, on a tout à notre disposition.

 

En revanche je déteste être impotente enceinte. Et réitérer, ça ne va pas être simple.

 

Ne pas prendre 20kg, ne pas prendre 20kg, ça sera mon mantra ce coup-ci.

 

De toutes façons il fallait bien que ça arrive, moi j’ai vécu en fille unique et il était hors de question que La Gosse vive ça. Mais je suis triste en me disant qu’elle n’aura été seule que peu de temps finalement (ça c’est la fille unique qui parle).

 

Et puis, comment ça se gère, deux gosses ?

 

On verra bien. Rien n’est joué.

 

Mais je me fais à l’idée (après, si là j’avais mes règles, ce serait une fête).

 

J’attends encore pour savoir…

Publicités

2 réflexions sur “Surprise

  1. Ah ça, ça m’est arrivé il y a un peu plus d’un an pour le troisième. Enfin, c’était un peu plus rocambolesque parce que j’étais sous stérilet mais la surprise reste la même. L’angoisse aussi, quand ce n’est pas prévu. Mais aujourd’hui, crapouille n°3 va bientôt fêter son premier anniversaire, et malgré tout, je ne regrette rien. Et rassure-toi, deux gosses, ça se gère : c’est deux fois plus de boulot mais du bonheur puissance 2. Le test c’est pour quand?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s